3 leçons sur le secours de l’Eternel

0

<< […] Tu étends ta main sur la colère de mes ennemis, et ta droite me sauve. >> Ps 138 :7

Un jour, des messagers vinrent informer le roi Josaphat qu’une immense armée venue de Moab, d’Ammon et du mont Seir s’apprêtait à attaquer Israël. Saisi d’effroi, le roi se disposa à chercher la face de l’Eternel et publia un jeûne pour tout Juda. Dieu écouta le roi et rassura le peuple en ces termes : <>. Le Seigneur tint parole et pendant que les soldats Israelites approchaient du lieu de l’affrontement, le Seigneur sema la confusion dans le camp ennemi rangé en bataille contre Israël. Le peuple de Dieu n’eût pas à se battre. Il vint juste constater les cadavres gisant à terre. Dieu s’était chargé du combat comme il l’avait promis. 2 chroniques 20 :1-30.

L’Eternel réédita le même exploit avec un autre roi : Ezéchias. Alors qu’il était sous la menace du roi assyrien dont l’armée avait réussi à détruire les dix tribus du nord d’Israël sans que Dieu intervînt, le roi fût saisi d’une grande frayeur. Il prit les lettres de menace envoyé par le roi d’Assyrie, alla les déployer devant la face de Dieu et pria. Dieu approuva la requête du roi et intervint en envoyant un ange tuer en une seule nuit 185 000 soldats assyriens. Le roi assyrien leva le camp et retourna dans son pays. Comme l’avait annoncé l’Eternel, le roi d’Assyrie n’entra pas dans Jérusalem. Ses soldats n’approchèrent point de la ville et ne tirèrent aucune flèche contre elle. (2 Rois 19 :32)

Voici deux histoires dont les parallèles sont évidentes et qui nous enseignent sur la fidélité et le secours de l’Eternel pour ceux qui le craignent. Quelles leçons pouvons-nous en tirer?

1- Dieu n’abandonne jamais ceux qui marchent dans l’intégrité

La Bible dit que Josaphat avait trente-cinq ans lorsqu’il devint roi. Il marcha dans toute la voie d’Asa, son père, et ne s’en détourna point, faisant ce qui est droit aux yeux de l’Eternel. (1 Rois 42-43). De même, Ezéchias, contrairement, au mauvais roi Achaz, son père à qui il succéda fut droit aux yeux de l’Eternel. Il est dit de lui qu’il mit sa confiance en l’Eternel et parmi tous les rois de Juda qui vinrent après lui ou qui le précédèrent, il n’y en eut point de semblable à lui. Il fut attaché à l’éternel, il ne se détourna point de lui, et il observa les commandements (2 Rois 18 : 1-7)
Dieu est attentif aux cris de ceux qui marchent dans l’obéissance à ses préceptes. Lorsque vous êtes droit et cherchez à plaire à Dieu, vous faites sa joie et touchez son cœur. Dieu s’empresse de venir à votre secours lorsque vous criez à Lui.

2- Prier et dépendre de Dieu au milieu de l’adversité

Ces deux rois vont nous enseigner une leçon importante : celle de la nécessité de la prière face au danger et de la confiance en Dieu.
Josaphat et Ezéchias malgré le fait qu’ils avaient une armée qui pouvaient riposter ne comptèrent point sur leur propres forces mais se tournèrent vers Dieu. L’un décréta jeûne et prière et chercha la face de l’Eternel. L’autre déchira ses vêtements, se couvrit de sac lorsqu’on l’informa des moqueries du roi d’Assyrie à l’égard de Dieu et de ses menaces contre Israël. Ezéchias pria avec ferveur et demanda à l’Eternel d’agir pour laver cet affront.
Beaucoup comptent sur leurs propres forces mais c’est de l’Eternel que vient le salut. Ils essaient de trouver des solutions dans un premier temps et c’est lorsqu’ils sont dépassés qu’ils courent à Dieu. A qui cours-tu en premier lorsqu’une menace pèse sur ta vie ? Si tu veux la victoire, tu dois permettre à Dieu de prendre la première place dans ton combat, car son intervention est conditionnée par ta confiance absolue.

3- A l’Eternel appartient la bataille

Quelle victoire étonnante et éclatante que celle des rois Josaphat et Ezéchias ! Cela dépasse l’entendement et ne peut relever que de Dieu seul. C’est Lui qui mène les combats et non une main d’homme. L’Eternel est un vaillant guerrier comme l’a proclamé Moise après que Dieu eut délivré Israël de la main de pharaon en faisant périr chevaux et cavaliers dans la mer (Ex 15 :3). L’Eternel des armées est son nom. Ses méthodes sont souvent surprenantes et démontrent par là même l’étendue de sa puissance. Tel il a combattu pour Israël, tel il combattra pour ceux qui aiment sa loi, l’invoquent et dépendent entièrement de Lui. Nous n’avons donc plus à promener des regards inquiets mais sommes rassurées que peu importe la multitude qui s’élève contre nous, nous pouvons compter sur son secours et sa main triomphante.

Tu es victorieuse, FemmEsprit !

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.