4 critères non négociables dans le choix de ton futur époux

1

Dieu a un merveilleux plan pour le mariage et il demeure fidèle à ce plan. Néanmoins, pour avoir part à cette bénédiction, tu dois te montrer exigeante en faisant le choix de l’homme de ta vie, de ton conjoint. Par ton choix, tu engages non seulement ta propre vie mais la destinée des enfants que Dieu te confiera. En envoyant la mauvaise personne, ce n’est pas toujours ta propre destinée que l’ennemi combat mais celle de tes futurs enfants. Il te faut donc être vigilante dans ta démarche.

Il existe quatre (04) critères sur lesquels tu ne dois, en aucun cas, transiger même si l’âge avance ; même si la pression sociale devient grande, même si la solitude devient pesante, même si tu retrouves les caractéristiques de l’homme idéal que tu recherches chez ton prétendant.

1- Ton futur conjoint doit être né de nouveau

Ne vous mettez pas avec des incroyants sous un joug qui n’est pas celui du Seigneur. La lumière peut-elle être solidaire des ténèbres? Le Christ peut-il s’accorder avec le diable ? Que peut avoir en commun le croyant avec l’incroyant ? 2 corinthiens 6 :14-15

Ton futur époux doit être né de nouveau, car sans cette régénération il demeure un être charnel dépourvu de la nature de Dieu et conduit par l’esprit de ce monde. Si tu t’engages dans un mariage avec un inconverti ou un faux converti, il constituera non seulement une pierre d’achoppement pour ta foi, ta relation avec Dieu et ta destinée ; mais votre couple sera également le foyer de conflits permanents pouvant vous conduire au divorce. L’exemple de Dalila et Samson est assez illustratif des dégâts d’un mauvais attelage.

Un inconverti, même s’il dit aimer Dieu, est dans le mensonge car celui qui dit aimer Dieu doit pouvoir garder ses commandements. Or, il est impossible de plaire à Dieu sans cette semence que le Saint-Esprit dépose en nous lors de la nouvelle naissance et qui nous donne la force de combattre le péché dans nos vies.

2- Ton futur conjoint doit avoir une relation personnelle avec Dieu

Tu aimeras l’Eternel, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute âme, et de toute ta force. De 6 :5

Un homme né de nouveau trouve son plaisir dans la présence de Dieu, médite la parole et la serre dans son cœur. Ce faisant, il acquiert de la maturité spirituelle indispensable à la conduite de son futur foyer.
A l’image du Christ qui aime et se donne pour son église, tu dois analyser la capacité de ton fiancé à rechercher ton bien avant le sien, à faire taire son égo, à se sacrifier dans l’intérêt du couple. Son amour pour toi est censé illustrer l’amour sacrificiel de Christ pour l’Eglise (Eph 5 :25-33). Seul un homme qui a soumis sa vie à Dieu et atteint la maturité spirituelle que l’on acquiert en se faisant très proche du Père est capable de t’aimer de cette façon inconditionnelle et constante.

3- Ton futur conjoint doit avoir la crainte de Dieu

Tu craindras l’Eternel, ton Dieu, tu le serviras, et tu jureras par son nom. (Deut 6 : 13)

Un homme qui révère Dieu, l’aime gardera facilement ses commandements. Il est soucieux de faire la joie de son Père et donc Lui obéira en tout point. Il ne t’entrainera jamais dans les boites de nuit, à pécher sexuellement ou à faire tout autre chose qui te déshonore et déshonore Dieu. C’est une personne capable de faire des ajustements, de développer un cœur tendre qui sait se rependre et s’excuser.

En outre, lorsque des tentations sexuelles surviendront, il pourra plus facilement les surmonter. La Bible rapporte en Genèse 39 :7-12 que Joseph résista à l’invitation de la femme de son maître à forniquer parce qu’il nourrissait de la crainte envers Dieu. En effet, en réponse à la femme de Potiphar, il dit: ‘’Comment ferais-je un aussi grand mal et pécherais-je contre Dieu ?’’ puis s’enfuit lorsque les sollicitations de la femme se firent plus insistantes.

4- Ton futur conjoint doit manifester le fruit de l’esprit c’est à dire avoir un bon caractère

Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur, la tempérance (Galates 5 :22)

Après l’attachement à Dieu, c’est le cœur qui compte. L’homme qui se laisse réellement guider par l’esprit de Dieu manifeste le fruit de l’Esprit et est digne de ton cœur. Est-il doux ? flexible ? enseignable ? Pardonne t-il facilement ? Si tu réponds OUI à ces questions c’est plutôt bon signe. Par contre, s’il est violent, te manque de respect, est rigide, ceci ne changera pas après le mariage. Ne pense pas pouvoir le transformer par ta propre sagesse ou la force de l’amour que tu lui portes. Seul le Saint-Esprit le peut mais tu n’es pas l’Esprit de Dieu. Fuis cette relation avant de la laisser te détruire.

Choisir un conjoint ce n’est pas comme choisir un top que tu iras changer si la taille ne te correspond plus ou la couleur ne t’accroche plus. Tu dois choisir un homme qui te rapproche davantage de Dieu et a bon caractère. Mieux que l’attrait physique, voici les préalables dont il faut s’assurer avant d’envisager de bâtir quelque chose avec un quelconque prétendant. Si ces 4 éléments sont réunis, au-delà du fait qu’il a un emploi, t’aime et que vos deux esprits s’accordent parfaitement, tu es sur la bonne voie. N’oublie pas de demander, dans tous les cas, la volonté de Dieu et rappelle-toi que la bonne personne ne sera pas parfaite.
Que le Saint-Esprit aiguise ton discernement.

Sois bénie, FemmEsprit.

1 commentaire
  1. Laurie Les utilisatrices en parlent

    Super votre site 👏🤗

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.