Laetitia Zanga, une designer graphique inspirée

Découvre le parcours de Laetitia, une étudiante, entrepreneur au parcours atypique

0

 

Une des choses que nous croyons, c’est que Dieu a une mission pour chacune d’entre nous. Il nous a équipé en nous donnons des dons pour que nous soyons la lumière et des solutionneuses. Dans ce cadre, nous aimons présenter des femmes chrétiennes qui peuvent être une source d’inspiration. Aujourd’hui, nous te présentons une designer graphique au parcours atypique qui je suis sûre t’encouragera.

Sans plus tarder, découvre celle qui sera peut être ta graphic designer si tu es auteur, entrepreneuse, si tu as besoin d’un logo, d’un flyers, pour tout projet graphique, elle saura te conseiller et te fournir un travail de qualité. Son site : http://www.zangadesign.com/. N’hésite pas à la contacter 🙂

  • Bonjour, pourrais-tu te présenter en quelques mots ? Ton nom, prénom, ton âge si tu le souhaites, où tu vis 🙂

Bonjour, Je m’appelle Laetitia Zanga, j’ai 24 ans (1993), je suis d’origine congolaise et italienne. J’ai grandi en France à Lille. Après avoir obtenu mon baccalauréat, je suis partie vivre à Londres pour poursuivre mes études.

  • Si tu devais te définir en 5 mots quels seraient-ils et pourquoi ?

Si je devais me définir en 5 mots je dirais perfectionniste que ce soit dans la vie professionnelle ou dans la vie privée. Je porte beaucoup d’importance aux détails et quand je commence quelque chose j’ai du mal à m’arrêter jusqu’à ce que j’obtienne le meilleur résultat possible.

Je suis quelqu’un qui a beaucoup de patience et c’est un atout dans mon domaine car étant une Graphic designer, il peut arriver que je travaille avec des clients qui ne savent pas trop ce qu’ils recherchent ou ce qu’ils veulent, mais en même temps qui sont très exigeant. C’est parfois très éprouvant mais avec la patience et la persévérance j’ai toujours su prendre le temps qu’il faut afin de satisfaire mes clients.

J’aime me challenger, car chaque épreuve amène un changement. Dans la vie, j’ai appris qu’il n’y a pas d’amélioration, ni de changement lorsque l’on reste dans notre zone de confort. Mon premier grand challenge était de quitter mon confort, ma sécurité, ma famille pour aller à Londres et commencer une nouvelle vie. Je portais en moi des rêves et des ambitions qui m’ont conduit à changer de pays pour pouvoir trouver ma voie, grandir et m’améliorer.

Je suis une personne qui réfléchis d’une manière logique, ce qui est un avantage dans mon domaine professionnel. En effet, le graphic design est un langage qui utilise des images à la fois esthétique et logique pour communiquer un message influent.

La créativité est essentielle dans ma vie, je recherche constamment à la cultiver en ouvrant mes yeux sur toutes choses qui pourrais passer sous mon regard. J’aime voyager et visiter des galleries d’art, ce qui permet d’ouvrir mon esprit et élargir mes possibilités dans mon travail.

  • Pourquoi t’es-tu tournée vers le métier de graphic designer? il y a peu de filles dans ce domaine!?

Si je me suis tournée vers le métier de Graphic designer c’est tout d’abord parce que je suis passionnée par l’art et le design. J’aime particulièrement l’impact qu’une image visuelle peut communiquer dans l’esprit du public. La communication visuelle donne la possibilité de transmettre un message, que la barrière des langues ne peut stopper. C’est également un moyen que j’utilise pour partager ma pensée et ma vision des choses. Le graphic design fait partie de notre quotidien, de la boite de jus, au poster de l’arrêt du bus, le graphic design est tout autour de nous et peu avoir une grande influence sur nos choix et comportements.

  • Quel rôle a joué ta relation avec Dieu dans ton choix de carrière ?

Ma relation avec Dieu a joué un grand rôle dans le choix de ma carrière, en effet j’ai toujours prié pour que Dieu me révèle ma destinée et ma vie professionnelle. Je me souviens quand j’étais petite, je me disais toujours « tout le monde a un don, mais moi c’est quoi mon don ? » Je ne voyais pas trop quelle était la chose qui me démarquait des autres. Mais c’est  une camarade de classe qui m’a permis de prendre conscience du talent que Dieu a mis en moi. Parfois, nous faisons des choses qui peuvent sembler banale pour nous ou habituelle, mais c’est souvent au travers du regard d’une autre personne que nous réalisons, que ce que nous faisons est particulièrement apprécié. À ce moment-là j’étudiais pour devenir infirmière, mais dès que j’ai pris conscience que Dieu avait mis en moi le talent pour le dessin, je me suis dit pourquoi faire un métier comme tout le monde et avoir une vie ordinaire, alors que je pourrais faire un métier qui me passionne réellement. C’est vraiment à cet instant que j’ai commencé à rêver et à me dire que je ne veux pas d’une vie banale, je veux croire en mes rêves et même si le chemin sera surement plus difficile, plus risqué, je veux prendre le risque d’aller à contre vent, contre les avis des gens qui pensaient qu’aller à Londres était une perte de temps et que je serais mieux infirmière… ». Je sais que c’est vraiment ma relation avec Dieu qui m’a donné la force de croire en ma capacité et de me lancer. Je disais à Dieu que si je vais à Londres c’est par la foi car je ne sais pas ce qui m’attendais, ni comment commencer mais ce dont je suis sûr est que tu marches devant moi.

Maintenant ça fait 5 ans que je suis à Londres et ça n’a pas toujours été facile, mais Dieu m’a toujours fortifié et encouragé. Il m’a fait passer par des chemins de difficulté, de solitude et d’humiliation pour me forger. Je ne peux même pas vous dire combien de fois je me suis posée la question « Mais qu’est-ce que tu fais là ? » Je faisais des travaux qu’en France j’aurai jamais imaginé faire, d’ailleurs en France je ne connaissais pas ce que c’était de travailler, mais à travers ces difficultés Dieu a su tailler mon caractère, briser ma fierté et me rendre plus forte. Et dans ma marche avec lui j’ai pu voir sa main, j’ai vu des portes s’ouvrir alors que je ne m’y attendais pas. J’avais tellement conscience de la main de Dieu dans ma vie et des sacrifices que je faisais que j’étais toujours à la recherche de l’excellence. Je passais plus de temps à l’école que chez moi, je connaissais mes faiblisses et mes qualités, je faisais tout pour maximiser mes qualités afin d’obtenir les meilleurs résultats possibles. Je me suis vu être parmi les 3 premières de la classe et obtenir les meilleurs grades alors que mon niveau d’anglais était très bas. J’ai vu Dieu incliner le cœur des hommes en ma faveur, que ce soit dans mes études ou dans ma vie professionnelle. Dieu est vraiment fidèle même si parfois on pense marcher seul, ou bien même on voit tous nos espoirs basculer à cause d’une circonstance, c’est important de rester calme et de ne pas juger trop vite les situations car toute chose qui arrive, vient pour une raison.

  • Comment ta foi s’exprime dans ton métier et ton rapport avec la clientèle ?

Dans mon métier, chaque projet est un challenge. Je ne sais jamais comment je vais le commencer, ni comment je vais l’achever mais je sais que je vais réussir à créer quelque chose qui va satisfaire mon client car ma capacité, mon inspiration et ma créativité c’est Dieu qui me la donne.

  • Quelle a été ta plus grande difficulté en tant qu’auto-entrepreneur, et comment ta foi t’a aidé ?

Etant étudiante et auto-entrepreneur, parfois j’ai pu me sentir dépassée par la pression de l’université et de mon travail mais je me retourne toujours vers la source pour me ressourcer et m’aider à gérer la pression.

  •  À ce jour, quelle a été ta plus grande victoire et pourquoi ?

Ma plus grande victoire est de m’être lancée comme graphic designer auto entrepreneur et je peux dire que le retour est plutôt positif.

  • Quels sont les 5 conseils que tu donnerais à une jeune femme qui souhaiterait se lancer dans un métier ou la majorité de ses collègues serait des hommes ?
  • Crois en tes capacités
  • Ne te laisse pas intimider mais au contraire lance-toi à fond
  • Donne le meilleur de toi, travaille dur et ton travail parlera pour toi
  • Reste toujours focalisée sur tes objectifs
  • Cherche à être la meilleure, mais également soit toujours prête à aider tes collègues car en les aidant tu t’aides toi-même.
  • Le mot de la fin : Une citation crée par toi qui résume ton « moto » ?

Savoure chacune de tes difficultés car ce sont elles qui vont t’élever.

Tu peux retrouver Laetitia sur instagram @znglaetitia ou voir ses créations sur sa page facebook « zanga design »

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.