Magazine chrétien des Femmes Singulières et Spirituelles

Quel est ton scénario de vie ?

0 36

« Nous rougissons d’admettre que nous avons besoin de guérison, que nous avons été blessées par des moyens qui nous font honte. Cependant, notre guérison passera par la reconnaissance de toutes nos blessures ».

Tant de femmes passent leur vie installées à la porte de la honte à se dire : voici ce que dit le silence dans ma tête à chaque fois que je fais face à la même scène.

Passivement assise face à une porte aujourd’hui dans l’incapacité de bouger, mon cœur se serre encore une fois… La plaie se ré-ouvre au lieu de se cicatriser encore une fois ; je suis abandonnée encore une fois ; je suis inconsidérée, on me dit que c’est ma faute encore une fois, j’ai encore échoué …. C’est encore MOI encore une fois. Un sentiment de déjà-vu me tourmente, me paralyse; cette douleur que je pensais cicatrisée refait surface, une ancienne blessure me poignarde, enfin… Elle m’abat, elle m’achève. Je peux entendre le bruit des battements de mon cœur, je sens qu’ils se mêlent à ma force; la collision entre ma vie et ma douleur forment un volcan qui explose, me dépouille de ma personnalité … enfin bref .. je n’ai plus de mots!

Que faire lorsque ce qui n’est plus passager revient de façon récurrente ?

Dans mon cœur, je me sens flagellée par le désespoir, démunie malgré ma force, je me sens nue et humiliée malgré mes habits, je me sens abandonnée malgré la présence de Dieu, inconsidérée et pas appréciée à ma juste valeur malgré mon investissement.

L’ensemble de ces événements me donnent l’impression d’avoir formé un mur qui, au lieu de s’écrouler, se renforce et m’immobilise. A cause de ce qui m’est arrivé, à cause de mes erreurs, à cause de la vie que j’ai mené ou la manière dont j’ai été traitée, je n’arrive plus à bouger. Chaque fois que j’essaie de faire un pas, ma douleur, ma honte, mes échecs me ramènent constamment à cette porte fermée. J’essaie de l’ouvrir mais il semble qu’elle soit fermée à clef.

Je dis le contraire mais au fond de moi, je pense être condamnée à rester assise là, dans le dénuement et la faim, inexorablement liés à ces événements douloureux et honteux qui me collent à la peau. Je crois que je suis une lépreuse de la honte. Cet ulcère me colle à la peau, je me dis que je serai toujours impure, je ne vais pas pourvoir m’en sortir. J’appréhende toujours un nouvel échec, ainsi croit le silence de mon cœur.

notre guérison passera par la reconnaissance de toutes nos blessures Click To Tweet

« Il y a souvent dans notre cœur des poches de douleur, de honte, d’humiliation enfouies dont on ne veut pas s’occuper car elles sont trop douloureuses, embarrassantes voir trop dures à affronter. »

Mais que faire lorsque la blessure refait surface ? Fuir ou s’enfouir ? Faut-il l’accepter, accepter de la ressentir, la cacher, l’exprimer ou l’ignorer ? Suis-je autorisée en tant que chrétienne à avouer qu’à chacun de mes essais j’échoue et qu’à chaque fois que j’ouvre la porte de mon cœur c’est monsieur désespoir qui me bouscule et entre ?

En tant que chrétienne, ai-je le droit de dire à voix haute ma douleur  ?

« Une douleur récurrente est tel un néon qui clignote et vient nous rappeler en ressuscitant cette douleur ce que nous pensons ne pas être : « pas digne, pas méritante »

Chère Femmesprit, te considères-tu comme marquée à jamais par les cicatrices de tes blessures, réduite à t’éterniser là, devant cette porte fermée à clef sans jamais te qualifier pour une vie de victoire qui fasse une différence dans ce monde ? Seraient-ce des échecs amoureux ou professionnels qui se répètent ? Les relations sociales, amicales ou amoureuses aboutissent toujours sur les mêmes problématiques ? Si oui, saches que tu joues le même scénario sans le savoir !

« Tout être humain porte en lui son histoire. Il l’a enfouie dans sa mémoire et elle est hors de portée de sa conscience. C’est pourquoi il ignore être l’auteur de son scénario. Le scénario est à la fois un contenu et un processus. Le contenu, c’est l’histoire de la personne; le processus, c’est la façon dont la personne « agit » dans son histoire ».

Alors qu’est-ce qu’un scénario de vie ?
Le scénario de vie est tout simplement la trame de l’histoire de la vie d’une personne. C’est ce que cette personne raconte d’elle-même au-travers de sa vie. C’est un plan de vie qui vise à obtenir un bénéfice, qui résulte de décisions scénariques prises dans l’enfance, qui sont renforcées par les parents et qui est inconscient.

Un scénario de vie est une situation piège dans laquelle un sujet (une personne) se débat, sans succès, et qui se répète dans de nombreuses occasions tout au long de sa vie. La personne fait sans cesse la même chose, les mêmes choix en espérant que les résultats vont être différents. Elle est entraînée dans la spirale descendante de l’insuccès, sans trouver la voie du changement.

« Tout être humain porte en lui son histoire. Il l'a enfouie dans sa mémoire et elle est hors de portée de sa… Click To Tweet

Selon le psychiatre et écrivain Eric berne, il existe 3 types de scénarios de vie :

1. Scénario gagnant
Celui de la personne qui accomplit les buts qu’elle s’est fixés dans la vie

2. Scénario perdant
Celui de la personne qui n’arrive pas à mener à bien les projets qu’elle s’est fixés

3. Scénario non gagnant (banal)
Celui de la personne qui traverse la vie sans prendre aucun risque et qui, de ce fait, ne gagne ni ne perd.

Alors quel est ton scénario de vie ? Te retrouves-tu dans ma description et es-tu prêtre à changer les choses ?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.